Horizion

Qu'est-ce qu'un Broker en Trading ?

Un intermédiaire de marché indispensable

Sur les marchés financiers, il existe 4 grandes catégories d’acteurs : 

  • Les émetteurs qui émettent des actions ou des obligations dans le but de se financer (États, entreprises).
  • Les investisseurs qui achètent des titres (fonds d’investissements, particuliers). 
  • Les intermédiaires qui regroupent les entreprises de marché, les PSI (Prestataires de Services d’Investissements) et les compensateurs. 
  • Les régulateurs qui fixent les règles du jeu.  
  • Les brokers en trading appartiennent aux PSI, au même titre que les établissements bancaires. Ils jouent donc le rôle d’intermédiaires indispensables entre les investisseurs et les émetteurs de titres. 

    Une profession strictement régulée

    En France, c’est l’AMF (Autorité des Marchés Financiers) qui se charge de la régulation de l’activité de broker trading. 

    Pour être autorisés à proposer leurs services en France, les brokers trading doivent être régulés par au moins une des autorités de régulation européennes. Les sociétés d’investissement Admiral Markets sont ainsi par exemple autorisées et régulées par la Financial Conduct Authority (FCA) du Royaume-Uni, la Cyprus Securities and Exchange Commission (CySec) en Chypre ou encore la Estonian Financial Supervision and Resolution Authority (EFSA).

    Comment intervient le broker trading sur les marchés ?

    Le broker trading a pour rôle principal de réceptionner et de transmettre les ordres des investisseurs. En pratique, un trader professionnel ou un particulier transmet à son courtier un ordre d’achat ou de vente que ce dernier exécute. 

    Son objectif est toujours de faciliter les échanges entre les deux parties en tentant d’obtenir les meilleurs tarifs sur un titre, une action ou encore une monnaie. Il offre donc une porte d’accès au marché et se présente comme un intermédiaire indispensable au traitement des opérations. Il est en effet aujourd’hui quasiment impossible d’acheter ou de vendre des titres financiers sans son intervention. 

    À noter que le broker trading s’occupe également de la compensation des ordres, c’est-à-dire des paiements entre le compte de l’acheteur et le compte du vendeur ainsi que de la livraison des produits financiers si nécessaire. 

    Bon à savoir : ne pas confondre Trader et Broker

    Il s’agit bien de deux métiers totalement différents !  Alors que le trader prend les décisions d’investissement en fonction de ses analyses fondamentales et techniques, le broker trading ne fait que les exécuter.

    La commission ou frais de courtage

    Le broker trading peut appliquer une commission en pourcentage pour chacune des opérations réalisées par l’investisseur. Le montant variera en fonction du pourcentage du capital investi, du seuil minimum et du plafond maximum de la commission

    Par exemple, les conditions générales du broker trading peuvent prévoir une commission de 0,10 % prélevée sur chaque opération, avec un minimum de 5 euros. 

    Généralement, la commission s’applique uniquement aux CFD actions. Les indices, devises et matières premières ne sont en principe pas concernés. 

    Le spread, ou l’écart de prix

    Le broker trading peut également se rémunérer sur l’écart entre le prix d’achat d’une valeur et son prix de vente, aussi appelé le spread. Celui-ci est calculé comme une marge payée automatiquement par l’investisseur au moment de la clôture de sa position. 

    Il existe en pratique deux types de spread. Le spread fixe correspond à un montant déterminé à l’avance et qui ne dépendra pas de la marge réalisée lors de l’opération. Ce type de rémunération assure à l’investisseur une certaine sécurité et lui évite les mauvaises surprises au moment de la clôture de la position. Le spread variable varie quant à lui en fonction de l’état du marché. 

    Trois variables principales déterminent le montant de la commission du broker trading :

  • Le niveau de liquidité du marché : plus les niveaux sont élevés, plus le spread diminue. 
  • Les événements politiques, économiques et géopolitiques : plus les risques sont élevés dans un pays concerné, plus les brokers augmentent leur commission sur les valeurs liées à ce pays afin de se protéger face aux incertitudes. 
  • La volatilité d’un titre dans le temps : plus un titre a tendance à marquer de fortes variations, plus le spread du broker trading sera élevé.